Le thym détruit les infections de la gorge, la grippe, combat les infections respiratoires et bien plus encore

Surnommé par certains “l’ennemi de la toxine”, le thym fait l’objet de légendes qui remontent à la Grèce Antique.

Ainsi, il serait, selon de vieilles croyances, né des larmes de la belle Hélène de Troie, dont l’amour interdit a déclenché une guerre désormais gravée dans l’histoire.

Mais au-delà de la légende, le thym est avant tout une herbe vastement utilisée en cuisine. Et contrairement aux origines mythologiques qu’on lui prête, ses vertus pour la santé sont quant à elles, scientifiquement documentées. Zoom sur les bienfaits du roi des lamiacées.

Réputé pour ses nombreuses vertus thérapeutiques, le thym a su se hisser au rang d’indispensable de nos cuisines.

Toux, grippe, ou affections respiratoires, le Thymus vulgaris a plus d’un tour dans son sac pour soulager les affections du quotidien.

Son utilisation traditionnelle est d’ailleurs reconnue par l’OMS ainsi que par la Coopérative scientifique européenne de phytothérapie (ESCOP), sans oublier que ce dernier est inscrit sur le registre des plantes médicinales de la pharmacopée française.

Et pour cause, sous forme d’huile essentielle, en infusion ou en application externe, il dispose d’une pléthore de bienfaits. Passons-les en revue.

[rotated_ad]

1.Anti-infectieux

Lire la suite en page suivante

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *